[En vidéo] Digitalisation et automatisation des processus : le dossier de crédit

Vignette_Jouve_2

Copyright 2021 IN BANQUE / Next Content

L’instruction d’un dossier de prêt immobilier est un processus complexe : extraction et analyse des données, vérification de leur conformité, analyse des comportements bancaires, émission d’une proposition de crédit, dans un temps de traitement réduit. De la lecture au scoring en passant par l’analyse, comment allier automatisation, intelligence artificielle et supervision humaine ? Comment la maîtrise de l’ensemble de la chaine de valeur permet sécurité, fluidité et maitrise des coûts ?

Présentation par Xavier Monmarché, Chief Business Officer chez Jouve.

Enregistrée lors de la conférence IN BANQUE 2021 le 24 juin.

[En vidéo] Conseils financiers : assurer la meilleure hybridation entre technologie et humain

Vignette_ConseilsFinanciers_2

Copyright 2021 IN BANQUE / Next Content

Dans un contexte de montée des incertitudes, quels sont les leviers pour renforcer la confiance de ses clients et mieux valoriser ses expertises ? Comment tirer profit des avancées technologiques pour améliorer le travail des conseillers, optimiser la communication et les échanges avec les clients ? IA, Data, UX… Comment renforcer sa plateforme de services numériques pour mieux répondre aux attentes de clients en quête de plus d’autonomie dans le pilotage et le suivi de leurs placements ? Comment bien intégrer les contraintes réglementaires sans pénaliser l’expérience client ?

Débat avec :

  • Emmanuelle Saudeau – Group Chief Digital Officer, Rothschild & Co
  • Romain Jérome – Chief Digital Officer, Indosuez Wealth Management
  • Guillaume Piard – Président Fondateur, Nalo
  • Nicolas Méric – CEO, DreamQuark

Animé par Cyril Armange – Directeur Général Adjoint de Finance Innovation

Enregistré lors de la conférence IN BANQUE 2021 le 24 juin à Paris

 

[En vidéo] L’innovation numérique au service de l’expérience client et de la performance commerciale

Vignette_Debat_Experienceclient_INBANQUE2021

Copyright 2021 IN BANQUE / Next Content

Quelles sont les innovations récentes pour enrichir et adapter son offre de services aux différents profils et contexte d’usage ? Crédit, Assurance… Comment faire du site Internet mais aussi de l’application mobile un levier de développement en y proposant des parcours clients intuitifs, rapides totalement dématérialisés sans rupture de canal ? Communication clients, parcours utilisateurs… Comment bien exploiter les technologies de personnalisation ? Quelle organisation et solution mettre en place pour favoriser une amélioration en continu des parcours utilisateurs et de l’expérience client ?

Débat avec :

  • Emmanuelle Simi – Directrice Marketing et Banque Digitale, LCL
  • Emilie de Fautereau – Chief of Growth & Marketing Officer, Leocare
  • Hervé Brucker – Directeur Marketing, Communication et Expérience client, Orange Bank
  • Arnaud Caupin – CXM VP Sales and Operations, France Benelux, Quadient

Animé par Nicolas Croquet – Head of Retail Banking, Capgemini

Enregistré lors de la conférence IN BANQUE 2021 le 24 juin à Paris

[En vidéo] Digitalisation et automatisation des processus : l’entrée en relation avec le client

Entreee_En_Relation_2

Copyright 2021 IN BANQUE / Next Content

De la collecte et vérification automatique des pièces jusqu’à la contractualisation via une signature électronique, comment développer les ouvertures de compte en ligne en offrant la meilleure expérience à ses clients tout en sécurisant l’opération ? Comment mener à bien son projet dans le domaine ? Quels sont les écueils à éviter ?

Présentation par Philippe Sanchis, Directeur Général de Vialink et Jean-Marc Henrion, Directeur Conformité de la Bred.

Enregistré dans le cadre de la conférence IN BANQUE 2021 le 24 juin.

[En vidéo] L’open banking et les marketplaces de services : accélérateurs d’engagement client

Vignette_SBS_2

Copyright 2021 IN BANQUE / Next Content

Comment profiter des avancées de l’open banking pour développer les coopérations avec les fintechs et ainsi enrichir plus rapidement son offre ? Comment peut-elle servir efficacement les stratégies de cross-selling de produits et services financiers ? Quelles sont les conditions pour déployer une marketplace bancaire ? Que peut-on y trouver ? Comment se présentent-elles aux clients ? Comment assurer la meilleure expérience aux clients de la marketplace et ainsi garantir le succès du projet ? Quelles sont les modèles économiques ? et comment se partage la valeur entre les différents acteurs impliqués ?

Présentation par Guillaume Blot, Senior Vice-President et Chief Digital & Innovation Officer de Sopra Banking Software.

Intervention enregistrée lors de la conférence IN BANQUE 2021 le 24 juin

[En vidéo] La plateforme participative de prêts aux entreprises

Vignette_OlivierGoy_2

Copyright 2021 IN BANQUE / Next Content

Comment October s’est imposé dans le paysage des plateformes de prêts aux entreprises nouvelle génération ? Comment parvenir à assurer le développement d’un modèle qui suppose d’être efficient et attractif tant auprès des emprunteurs que des prêteurs ? Comment l’expérience client intégralement numérique constitue alors un axe de différenciation fort ? Quelles sont les innovations récentes à ce niveau ?

Entretien avec Olivier Goy, Fondateur et CEO de October interrogé par Yvon Moysan, Président de Hussar Academy dans le cadre de la conférence IN BANQUE 2021 le 24 juin.

 

[En vidéo] Trade finance : automatiser pour gagner en productivité et fiabilité

Vignette_Abbyy_2

Copyright 2021 IN BANQUE / Next Content

Les banques traitent parfois jusqu’à plus de 100 documents différents pour la gestion des dossiers d’import-export : factures, bill of lading, certificat d’origines… Comment accélérer et fiabiliser ces processus en automatisant la reconnaissance des documents, la capture des informations clés ainsi que les validations et contrôle de conformité ? Quels gains en attendre ? Quelles sont les conditions de réussite d’un projet de digitalisation en Trade finance ?

Entretien avec Linda Ameur, Directrice Commerciale de Abbyy France, interrogée par Yvon Moysan, Président de Hussar Academy dans le cadre de la conférence IN BANQUE 2021 le 24 juin.

Sur ce même sujet, vous pouvez également consulter ce livre blanc sur la digital intelligence pour le Trade Finance.

ConsulTER LE LIVRE BLANC

Nicolas Méric (DreamQuark) : « Notre IA sait expliquer le pourquoi de ses recommandations »

Nicolas_Meric_300x140 (002)
Nicolas Méric - DreamQuark

Nicolas Méric
CEO
DreamQuark

Fondé en 2014, DreamQuark aide les institutions financières à utiliser l’intelligence artificielle en insistant sur la transparence. Explications et perspectives avec son fondateur et CEO, Nicolas Méric.

IN BANQUE : Pourquoi la société DreamQuark s’est-elle spécialisée dans le secteur de la finance ?
Nicolas Méric
: Nos solutions se basent sur des grandes quantités de données, et ce secteur en produit énormément. C’est vrai du secteur de la santé également, qui était le premier secteur que nous avions investi lors de la création de la société, mais nous avons basculé en 2017 vers la finance afin notamment de concevoir des outils plus orientés vers les besoins finaux. Aujourd’hui, nous proposons une plate-forme encore plus spécifique, dont le développement a démarré en 2020, destinée aux relationships managers en gestion de fortune. Cette plate-forme est basée sur du scoring, fournit une vision unifiée du client investisseur et permet aux commerciaux d’opérer des recommandations fines, tout en intégrant le cadre réglementaire.

Vous proposez des outils autour de l’intelligence artificielle (IA), un mot aujourd’hui très présent, parfois à tout propos. Comment définissez-vous votre offre sur cet aspect ?
Il y a plusieurs formes d’IA dont on entend parler, mais la seule qui pour nous peut vraiment être désignée comme telle est l’IA apprenante, capable de former des déductions. C’est ce champ que nous travaillons avec les méthodes du machine learning d’une part, et du traitement du langage naturel d’autre part. Mais nous insistons aussi sur la notion d’IA explicable : en effet les algorithmes d’apprentissage que nous utilisons, particulièrement quand ils se basent sur des architectures complexes – ce qu’on appelle le deep learning – comme des réseaux de neurones, doivent pouvoir être expliqués et ne pas être des boites noires. Il faut éviter le syndrome du « ça marche mais on ne sait pas pourquoi ça marche » et c’est ce que nous proposons : des algorithmes qui, mêmes complexes, donnent des informations compréhensibles et contextualisées sur le pourquoi des décisions qui sont prises.

Dans l’étude réalisée par Next Content pour Capgemni à l’occasion d’IN BANQUE 2021, on apprend que les Français sont de moins en moins nombreux à estimer qu’une intelligence artificielle pourra à terme remplacer leur conseiller. Comment restaurer la confiance ?
On commence par expliquer, donc. Donner des facteurs de compréhension des scores fournis, surtout s’ils sont contre-intuitifs, comme cela arrive parfois, et c’est là d’ailleurs la force du machine learning que de corriger une fausse intuition. Ensuite on corrige voire élimine les biais humains dans la conception des algorithmes. On parle parfois d’IA éthique, car l’IA a un enjeu de responsabilité. Enfin on sécurise et on contrôle. A titre d’exemple, nous avons des techniques de monitoring qui mesure l’écart entre des séries de données injectées, afin de vérifier que des données aberrantes ou falsifiées n’alimentent pas l’IA.

Peut-on mesurer le niveau d’amélioration par l’IA du travail des conseillers, des commerciaux ?
Il y a déjà un gain important de temps dans le déploiement des modèles de scoring par les data scientists, mais aussi un critère d’adoption par les conseillers bancaires : les modèles sont réellement utilisés par les équipes commerciales car ils sont expliqués et ils peuvent ainsi être même challengés au besoin. Ces équipes identifient aussi des opportunités qui ne l’auraient pas été sinon. Également, nos technologiques réduisent l’attrition client : les conseillers parviennent à proposer une offre un peu différente à un client sur le point de partir, et ainsi à le retenir, voire même à effectuer du cross-sell. Parmi les autres avantages, je citerai également la réduction nombre de clients à appeler en campagne marketing, et l’amélioration de la qualité des données qui autorise de nouvelles interactions, notamment avec des clients que certains commerciaux pouvaient négliger car ils les connaissaient moins.

Quels sont vos perspectives aujourd’hui ?
Notre croissance a été de 30% en 2021. Nous avons structuré un partenariat majeur avec Atos dans le Wealth Management, nous permettant d’avoir un accès à des données d’analyses financières et également d’intégrer la dimension de la finance soutenable : concrètement les conseils apportés aux clients issus des recommandations permises par notre technologie tiennent compte de la réduction de l’impact écologique. Atos nous apporte également une expertise d’intégration. Nous disposons de clients prestigieux parmi les grandes banques, enrichissons notre propre expertise en IA – la capacité de nos modèles d’analyse à extraire de de la donnée pertinente, granulaire, classifiée – mais aussi en gestion de fortune. DreamQuark n’est pas horizontale mais verticalisée, c’est ce qui fait notre force.

Nicolas Méric est intervenu le 24 juin lors d’IN BANQUE 2021 sur le thème « Conseils financiers : assurer la meilleure hybridation entre technologie et humain ». La vidéo du débat est disponible.

Open-innovation : accélérer ses projets avec des étudiants

Vignette_Hussar

HUSSAR_100x100cropped-INBANQUE_FAV.jpgAprès une collaboration dans le cadre de sa conférence annuelle sur l’innovation numérique dans les services financiers, Hussar Academy et IN Banque prolongent leur partenariat dans le cadre de prestations visant à faire mieux collaborer étudiants et entreprises autour de projets et stratégies d’innovation.

 

Hussar Academy est une EdTech ayant créé un écosystème d’open innovation réunissant écoles, entreprises, cabinets de conseil, acteurs de la Tech et incubateurs. Elle propose aux étudiants une pédagogie orientée sur la pratique complémentaire à la pédagogie théorique des écoles. Cela repose sur des problématiques réelles d’entreprises à résoudre lors de sessions courtes d’idéation de type Hackathon ou Prototypage s’étalant sur plusieurs mois.

IN Banque, marque de la société d’études Next Content, fédère une communauté de décideurs autour des thématiques de l’innovation numérique dans les services financiers via :

  • Des études et analyses ;
  • Des événements (conférences, séminaires, ateliers…) ;
  • Des partages d’expérience, du networking.

Dans le cadre ce partenariat, IN Banque apporte de la visibilité et de la résonance aux projets (sur son site, auprès de son réseau, de ses abonnés mais aussi lors de prochains événements). IN Banque permet aussi à ses clients et autres partenaires de bénéficier d’une offre privilégiée chez Hussar Academy.

Quelques écoles de l’écosystème : Telecom Sud Paris, ITM BS, EPFL, ESILV, 42, Epitech, IÉSEG School of Management, HEC Lausanne, ISC Paris, Brest BS, L’école de Design de Nantes, …..

Quelques références banques & assurances :

  • BNP Paribas sur l’ordinateur quantique
  • Crédit Mutuel Arkéa sur la transformation durable
  • Cofidis sur l’open banking
  • Crédit Agricole Assurances sur les parcours clients et les smart assistants
  • Caisse d’Epargne sur la RSE
  • Banque Transatlantique sur la conquête des jeunes patrimoniaux

Les prochains événements :

Hackathon du 9 au 10 septembre à Paris : 2 places entreprises disponibles
Hackathon du 6 au 7 octobre à Orléans : 4 places entreprises disponibles

Si vous souhaitez en savoir plus sur les différentes possibilités, l’offre privilégiée IN BANQUE ou souhaitez inscrire votre entreprise au prochain Hackathon, vous pouvez nous contacter depuis le bouton ci-dessous ou par téléphone au 06 67 27 86 91.

NOUS CONTACTER