Enrico Rossini (Mobilize Financial Services) : « Notre objectif : adresser encore plus les nouvelles habitudes de consommation de mobilité durable »

Share Button
Enrico Rossini

Enrico Rossini
Directeur Flottes et Nouvelles Mobilités
Mobilize Financial Services

Nouveau nom, nouvelles acquisitions, stratégies remises au goût du jour. Enrico Rossini, Directeur Flottes et Nouvelles Mobilités de Mobilize Financial Services, fait le point sur les actualités du partenaire financier des marques de l’Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi.

IN Banque : Pouvez-vous présenter Mobilize Financial Services, cette nouvelle marque commerciale du groupe Renault ?
Enrico Rossini :
Effectivement, nous avons changé de nom en mai 2022. Nous sommes passés de RCI Bank and Services à Mobilize Financial Services dans l’objectif d’adresser encore plus les nouvelles habitudes de consommation de mobilité durable.

Si la marque Mobilize Financial Services est très jeune, notre groupe est quasi-centenaire, présent dans 36 pays et recense 4.000 collaborateurs. En 2021, nous avons financé 1,4 million de véhicules de l’Alliance et vendu 4,7 millions de services.

Quels sont les nouveaux besoins que font émerger vos clients ?
Ils sont de plus en plus à la recherche de mobilités différentes en fonction de leurs usages. Les taxis et les VTC s’adressent aux besoins de courses très courtes, tout comme les startups dans l’autopartage. Sur le business de la courte durée (entre un et trente jours), les loueurs historiques, mais aussi de nouveaux entrants, s’adressent à ce segment. Quant aux besoins fluctuants entre un et vingt-quatre mois, il y a maintenant de nouvelles offres d’abonnement que proposent des startups. On peut appeler cela « le Netflix de la mobilité » : des offres très flexibles que l’on peut souscrire depuis son canapé, avec livraison du véhicule à domicile. En ce qui concerne l’offre locative longue durée à l’ancienne, elle devient de plus en plus flexible : sortie du contrat avant l’échéance finale, possibilité de changer de véhicule…

Comment répondez-vous à ces demandes ?
Le client doit avoir le dernier mot. Donc pour pouvoir lui proposer toutes ces offres, il faut commencer par lui en faciliter l’accès : la mise à disposition du service de mobilité de son choix doit être très rapide. C’est un facteur clé de satisfaction, donc de fidélisation. Pour être capable de fournir ces services, il faut optimiser le taux d’occupation des véhicules, ce qui nécessite un marketing digital puissant et une stratégie d’acquisition client intelligente. Nous travaillons en partenariat avec des opérateurs existants, mais aussi sur des acquisitions pour lancer plus rapidement de nouvelles offres : collaborer avec des start-up est la clé du succès.

Le leasing fait l’objet de grandes manœuvres : quelle est votre vision sur cette activité ?
Mobilize Financial Services est aujourd’hui le 6e loueur en Europe, avec 350.000 véhicules en portefeuille de location longue durée (LLD). Nous avons l’ambition de doubler notre taille en 2025, pour arriver à un million de véhicules en 2030.

Dans ce contexte de concentration, la bataille aura lieu sur la clientèle de particuliers. La digitalisation totale du parcours client sera aussi cruciale, tout comme la flexibilité, avec notamment des formules d’abonnement. Ce sujet sera notamment l’un des points de mon intervention le 23 juin lors d’IN BANQUE 2022.

La maîtrise de la valeur résiduelle du véhicule est un autre point clé. Les véhicules, de plus en plus connectés vont faire remonter de la data, comme le kilométrage réel instantané ou le comportement de conduite du véhicule, ce qui va aider les loueurs à gérer le retour d’un véhicule.

Quelle est votre stratégie face à ces grands changements dans la LLD ?
Nous avons identifié plusieurs relais de croissance. Tout d’abord, il faut développer notre maillage géographique. Nous devons aussi élargir notre offre aux clients entreprises, moyennes et grandes, ainsi qu’aux opérateurs de mobilité. Nous allons renforcer nos équipes dédiées à la création d’offre de LLD, continuer à investir dans la technologie, et consolider nos synergies avec les marques de l’Alliance.

Pour Mobilize Financial Services, la LLD rencontre un beau succès en France, mais nous avons de belles opportunités à saisir, notamment à l’international. En résumé, pour s’armer face aux géants qui sont en train de se former, il va falloir être présent partout, avec des outils digitaux sans couture, et s’intégrer parfaitement dans la stratégie des constructeurs.

Quelle est la place des enjeux RSE dans cette stratégie ?
Nous finançons des véhicules électriques depuis 2013 : à l’époque, nous étions précurseurs ! Aujourd’hui, 10% de nos financements concernent des véhicules électriques. Nous avons un pilier de développement, baptisé « 4 a Green Future », qui a pour objectif que d’ici 2050, toutes nos voitures financées soient neutres en carbone. Dans le cadre de cette démarche, au Royaume-Uni par exemple, nous allons au-delà du simple financement auto pour financer aussi des infrastructures de recharge. Des entreprises proposent ainsi à leurs salariés de recharger leur véhicule sur leur lieu de travail.

Avec le service Switch Car, nous adressons un autre besoin : un client qui loue un véhicule électrique peut aussi avoir temporairement accès à un véhicule thermique, s’il a besoin de faire plus de kilomètres, pendant ses vacances par exemple – le but étant d’offrir un service personnalisé à chacun de nos clients.

Enrico Rossini interviendra le 23 juin lors d’IN BANQUE 2022 sur le thème « Innovation & Diversification dans les services financiers : focus Mobilité ».